Bonjour chers lecteurs,

Nous débutons ce mois de Juin avec un bilan/retour de chine de mes emplettes de ces dernières semaines. Il s’agit ici de trouvailles dédiées à ma collection personnelle. Donc je garde environ 90% de ce retour de chine, pour le moment en tout cas, dans le futur il y aura peut être des choses dont je souhaiterais me séparer mais ça c’est à voir dans les semaines, mois, années à venir c’est toujours pareil ! (Sourire)

Voici donc la récolte de ces dernières semaines. Comme toujours tout est chiné d’un peu partout : vide-greniers, puces, vide-maisons…

Côté bibliothèque…

Même si j’essaye de me freiner avec les bouquins, surtout en ce moment, vous savez comme moi combien il est difficile de laisser passer certains ouvrages… de ce fait j’ai craqué pour quelques spécimens à la fois intéressants et beaux !

Adorable petit livre de la « Bibliothèque miniature » circa 1920, ici les Prières et Méditations de Pascal. Ces petits livres sont délicieux avec leurs couvertures recouvertes de tissus à motifs. Comme beaucoup de personnes je les collectionne !

(Not for sale – Pas à vendre)

Adorable édition du livre « Les Malheurs de Sophie » de La Comtesse de Ségur – daté de 1948, avec cette couverture à croquer ! J’avais déjà ce livre mais bon… vous voyez bien qu’on ne peut pas rester indifférent face à cette couverture !

(Not for sale – Pas à vendre)

Un ouvrage sur la confection de chapeaux que je n’avais pas dans ma bibliothèque de modiste-chapelière « Pour faire soi-même ses chapeaux » par la Comtesse de Gencé (1872-1965)

Vous pouvez voir que le pauvre est endommagé mais je vais essayer de le restaurer tout au moins en encollant avec un vieux morceaux de papier la première de couverture pour la consolider. L’ouvrage n’est pas daté mais au vu des illustrations nous sommes clairement début XXème

(Not for sale – Pas à vendre)

« Les noms des fleurs » par Gaston Bonnier – 1967

Un livre que j’avais déjà, mais qui est en meilleur état que l’exemplaire que je possédais donc finalement il n’a pas été acheté en vain !

(Not for sale – Pas à vendre)

Le classique « Le Journal d’une femme de chambre » d’Octave Mirbeau, édité en 1903 par Eugène Fasquelle, bibliothèque-charpentier, Paris. Un classique que je n’ai jamais lu donc très contente de l’avoir déniché dans cette chouette édition.

(Not for sale – Pas à vendre)

Almanach Hachette, petite encyclopédie populaire, De la Vie pratique – 1917

(Not for sale – Pas à vendre)

Reliures de magazines féminins : « La Mode du Jour » et « Les Dimanches de la Femme » que je vais utiliser en dossiers pour ranger des documents pas hyper fun (comme les impôts ou l’URSSAF par exemple !), histoire que ça soit moins déprimant (rires)

Etui à coupe chou en bois. Un objet qui peut sembler banal et très facile à trouver c’est vrai mais j’ai trouvé celui-ci très beau et propre ! J’ai pour projet de le détourner, mais cela fera peut être l’objet d’un petit article donc je ne vous dévoile pas plus d’informations !

(Not for sale – Pas à vendre)

Un carreau de carrelage de la compagnie Nord -Sud, il s’agit d’un carreau de frise qui encadre souvent les affiches publicitaires ou les entrées de bouches de métro. Cette couleur marron-ocre de la faïence indique les stations sans correspondances alors que les carreaux verts indiquent des stations avec correspondances (après c’était à l’époque de la pose des carreaux j’imagine, donc à voir si c’est toujours le cas aujourd’hui avec tous les travaux etc…). Il vient d’un vide-grenier de dimanche dernier. C’était un peu à titre anecdotique, pour le côté un peu insolite et un peu « relique » aussi il faut dire ! Un morceau de Paris et son histoire !

Application en feutrine figurant une ancre de marine. C’est plus l’élément dans son ensemble qui m’a plu, l’application dans sa pochette et plaque de présentation.

Une très jolie carte d’aiguilles à tricoter circulaire « L’Aiguillette »

Charmante boite porte épingle en bois tourné avec son coussin en velours vert – XIXème siècle

J’en cherchais un depuis longtemps et là c’était le jour de notre rencontre, les couleurs, l’état… adopté ! Il est parfait avec mes épingles d’entomologiste de chez Merchant & Mills que j’utilise évidemment pour mes travaux de couture mais qui en plus d’être de très bonne qualité ajoute un petit truc en plus à votre atelier !

(Not for sale – Pas à vendre)

Un vieil oeuf à repriser… on en voit pas souvent mine de rien ! Celui-ci a du en voir des bas et des chaussettes !

(Not for sale – Pas à vendre)

Joli médaillon porte-photo ou autre (mèche de cheveux, fleurs séchées, trèfle…) Encore un truc que j’accumule !

(Not for sale – Pas à vendre)

Charmante trousse de couture début XXème. J’aime tout dans ce petit nécessaire…

(Not for sale – Pas à vendre)

Mètre en bois. Nous n’en avions pas encore pour l’atelier donc très contents !

(Not for sale – Pas à vendre)

Travailleuse ou berceau à ouvrage (ou panier à ouvrage… bref il y a pas mal de noms différents). Il est un peu fatigué je vais devoir refaire la partie tissu et nettoyer le bois mais j’ai surtout apprécié le petit berceau en bois suspendu que je n’avais pas sur ceux que j’avais déjà.

(Not for sale – Pas à vendre)

Petit sac en toile tricolore début XXème

Panier de marché, un autre… mais un modèle plus grand que le dernier que j’ai trouvé et en bel état aussi ! Je le garde pour moi aussi celui-là !

(Not for sale – Pas à vendre)

Encore quelques tabliers… je n’y résiste pas

(Not for sale – Pas à vendre)

Jupon autour de la fin du XIXème

(Not for sale – Pas à vendre)

Un autre péché mignon… les jupons aux aiguilles… ici il est en coton tricoté (évidemment c’est du tricot main, un ouvrage magnifique, mais ils peuvent aussi être crochetés). Ce sont des jupons d’Hiver de la fin du XIXème début XXème. Ce n’est pas très rare on en voit passer régulièrement en brocantes, boutiques et sur internet mais j’aime beaucoup ces ouvrages qui étaient portés sous les jupes donc cachés mais qui malgré tout relevaient de bien des heures de travail, c’était un peu comme un secret que portaient ces femmes sous leurs jupes ! Je les porte en jupe avec un jupon fin dessous (l’inverse en fait – rires-) et j’aime beaucoup l’effet texturé et à la fois sobre du coton blanc très agréable à porter et aussi facile à associer !

(Not for sale – Pas à vendre)

Très joli corsage en coton, teinture à l’indigo des années 1930 qui va directement dans ma collection personnelle

(Not for sale – Pas à vendre)

Comme le jupon ce genre de chemise n’est pas une rareté mais je ne résiste pas non plus à la simplicité contrastée par de savants petits détails !

(Not for sale – Pas à vendre)

Blouse de maître d’école vers 1950-1960, toute simple mais j’en voulais une pour porter donc très contente !

Très beau jupon à tournure de la fin du XIXème

(Not for sale – Pas à vendre)

Et voilà pour ce retour de chine/ bilan de mes emplettes de ces dernières semaines ! En espérant que le mois de juin nous gâte côté parties de chine pour que nous trouvions des trésors !

A très vite pour de nouvelles aventures !