Bonjour chers lecteurs,

En Mai je partageais mes favoris du mois, vous avez eu l’air de bien aimer, du fait je vous propose un deuxième numéro avec mes favoris de ce mois de Juin ! Un mois fort en émotions de mon côté, ce qui m’a rendu moins productive côté travail mais c’était pour finaliser des projets perso importants donc c’est que du positif !

LECTURES : Le Voleur d’Amour & La Paix du Ménage

  • Le Voleur d’Amour de Richard Malka

Roman Fantastique

Résumé : Qui est Adrian van Gott, le collectionneur d’art sans âge dont nul ne connaît la fortune ? Quel drame a-t-il connu dans la Venise des années 1780 avant de découvrir son étrange et monstrueux pouvoir ? Celui de traverser les siècles. Mais l’éternité à un coût. Mystérieux, douloureux, epuisé par les siècles déjà vécus, Adrian ne peut toucher la femme qu’il aime… Pour lui, l’amour se vole et ne se gagne jamais.

Mon retour : Je dirais un mélange entre trois films/livre : Entretien avec un vampire, Byzantium et un soupçon d’Adaline. J’ai passé un très bon moment, j’aurais même eu envie que le récit soit plus long, plus détaillé par moment. Un roman qui se dévore très vite ! Surprise de ne pas en avoir entendu plus parler parce que des romans de ce style par un auteur français en plus ce n’est pas courant !

Je suis tombée dessus vraiment par hasard mais j’aurais pu totalement passer à côté, je trouve qu’il mérite qu’on en parle, parce je pense que je ne suis et ne serais pas la seule à passer un bon moment à sa lecture!

Dans la sélection 2023 pour le Prix du meilleur roman

  • La Paix du Ménage de Balzac

Littérature classique

Résumé :

Paris, 1809. Un bal des plus somptueux est donné chez le comte de Gondreville pour célébrer le mariage de Napoléon et de l’archiduchesse d’Autriche. L’occasion de parader dans un luxe indécent, de jouer à être et à paraître quitte à flirter avec le libertinage. Dans le tourbillon de la soirée, une délicieuse jeune femme en robe bleue fait l’objet d’un pari entre le comte de Montcornet et le baron Martial de la Roche-Hugon, qui de ces deux hommes gagnera les faveurs de la belle inconnue ?

Mon retour :

Pourquoi j’ai lu du Balzac alors que je n’aime pas tellement Balzac ? C’est une très bonne question ! Vous aussi vous avez été traumatisé par Le Père Goriot au lycée ? En vérité j’ai chiné il y a plusieurs mois une très jolie édition des années 1920-1930 sur une brocante et je me suis dit que ça serait quand même bien que je le lise un jour, histoire qu’il ne fasse pas que joli dans ma bibliothèque…

Bon c’était pas si horrible, j’ai toujours du mal avec Balzac, je pense pas en relire tout de suite mais bon c’était une petite lecture très rapide donc ça allait. On est presque sur une courte pièce de théâtre dans la construction. La chute est sympa, donc si vous avez deux heures à tuer !

CONFERENCES

Un nouveau cycle de conférence s’achève au rayon mode de la bibliothèque des Arts Décoratifs. Comme depuis plusieurs années maintenant c’est toujours un plaisir de se rendre dans ce lieu pour assister aux rencontres-conférences données par Jean-Noel Vigoureux-Loridon, historien de la mode et du costume (et pas que). Ce sont toujours des moments très riches et à la fois très accessibles, une balade dans l’Histoire à travers des anecdotes et des archives.

  • Conférence : La « Moumoute« , une histoire à peine tirée par les cheveux

Jeudi 2 Juin 2022 à 18h30 à la bibliothèque des Arts Décoratifs de Paris par Jean-Noel Vigoureux-Loridon

Une conférence qui nous a fait voyager depuis les premières traces écrites de la perruque dans la bible en passant par l’Antiquité et le Moyen-Age, pour arriver à l’âge d’or de la perruque au XVIIIème siècle.

Image ci-dessus à gauche : Recueil factice de modèles de coiffures et postiches (détail), vers 1908 – consultable à la bibliothèque des Arts Décoratifs de Paris

  • Conférence « D.I.Y. », « Upcycling », « Surcycling », comme un air de reprise

Jeudi 16 Juin 2022 à 18h30 à la bibliothèque des Arts Décoratifs de Paris par Jean-Noel Vigoureux-Loridon

Thème passionnant, car il est bien plus riche qu’il n’y paraît car depuis toujours utiliser et réutiliser, récupérer, détourner, repriser, raccommoder… a toujours fait parti du quotidien. Aujourd’hui nous y revenons par loisir mais avec le contexte actuel aussi par nécessité. Ainsi parler du chiffonnier et de tous les métiers qui faisaient manger les gens il y a de ça seulement quelques décennies finalement, était évident. Sans oublier le système D de la mode sous l’Occupation qui illustre à la perfection le sujet. Bref très interessant et très inspirant aussi bien d’un point de vue esthétique que philosophique.

Image ci-dessus à droite : Chiffonnier, lithographie du XIXème siècle

ADRESSEFromaville, laiterie urbaine

Début Juin j’allais enfin tester une adresse que j’avais dans mon carnet « adresses à tester » (Ah vous aussi vous avez ce carnet ?!) depuis quelques mois. Après une matinée à chiner nous avons attrapé le bus 85 Au marché Paul Bert pour aller chez Fromaville !

Il s’agit d’une laiterie qui récolte le lait d’éleveurs (secteur moins de 100 kilomètres de Saint-Ouen) et qui transforme ce lait en fromages et produits laitiers frais comme des yahourts, crème, beurre, glaces… et enfin propose ces produits à le vente directement sur place ou en région parisienne pour favoriser le circuit court ! Une entreprise et aventure que je trouve très belle !

Nous avons pu manger notre déjeuner sur place au calme et à l’ombre. Au menu un sandwich au claquos avec du jambon Prince de Paris, du beurre, de la salade et des cornichons, accompagné d’une bière de chez Coco Miette pour faire couler, et pour finir un dessert gourmand et rafraichissant maison bien évidemment !

J’en ai profité pour capturer deux pavés des puces que je voulais absolument goûter. Nous en avons directement partagé un avec des amis au coeur des puces entre deux parties de chine. Très bon et très chouette !

Un très belle découverte et adresse !

FROMAVILLE, Laiterie artisanale & urbaine

10, rue des Bateliers 93400 SAINT-OUEN

Bus 85 – Arrêt de bus : Saint-Ouen Les Docks

Instagram : @fromaville

SERIES : Howards End , Peaky Blinders, Man vs. Bee, Stranger Things

  • Howards End – 2017

Epoque : Début XXème

Cette mini série de 4 épisodes est une nouvelle adaptation du roman du même titre de E.M. Forster publié en 1910. C’était une très belle série d’un point de vue esthétique, décors, costumes, gammes colorées, acteurs… un régal. C’est une histoire qui n’est pas évidente à résumer car c’est un morceau de vie qui rassemble plusieurs histoires en parallèles mais qui ont un lien. Les personnages principaux, deux soeurs, issues de la petite bourgeoisie essayent d’aider des personnes de classe inférieure tout en prenant conseils auprès de classe supérieure… et évidemment c’est quiproquo sur quiproquo… bref très compliqué de vous en faire le résumé mais évidemment la lecture de la série est fluide !

J’ai beaucoup aimé !

  • Peaky Blinders – Saison 6

Je ne pense pas avoir besoin de vous faire le résumé de cette série devenue culte. J’ai regardé cette « dernière saison » avec beaucoup d’attente et j’étais très partagée au final… Mais sachez que ce n’est pas vraiment la fin puisque cette série sera portée sur grand écran pour une « suite et fin » digne de ce nom, un peu comme Downton Abbey, j’en espère beaucoup ! A suivre…

  • Man vs. Bee – Saison 1

L’acteur Rowan Atkinson célèbre pour avoir incarné le personnage Mister Bean (personnage qu’il a déclaré ne plus vouloir reprendre, ce que je peux très bien comprendre), revient dans une comédie tout aussi burlesque avec Man vs. Bee.

Résumé : Un homme, père de famille divorcé arrive a se dégoter un emploi de gardien de maison de luxe pour financer des vacances pour passer du temps avec sa fille. Dans cette maison des oeuvres et bibelots d’une valeur inestimable un peu partout, un homme maladroit et…. une abeille un peu trop pot de colle… je vous laisse imagine la suite !

J’ai adoré les épisodes très courts (9 épisodes d’environ 10 minutes), une série très légère qui fait du bien et se mange sans faim !

  • Stranger Things – Saison 1 à 4 – Part. 1

Je termine avec ce gros morceau qu’est la série Stanger Things. Comme souvent j’ai 6 ans de retard sur cette série puisque je viens seulement de la regarder, c’est exactement le même cas de figure qu’avec la série Game of Thrones où j’ai mis des années à m’y mettre parce que quand j’entends trop parler de quelque chose ça a souvent l’effet inverse sur moi !

Et…. bah… une grosse claque je ne pensais pas autant accrocher ! L’univers, l’époque, la musique, le casting… On s’attache tellement aux personnages grâce à une attention particulière apportée au temps de dresser les portraits et contextualiser la vie de chacun, la nostalgie des années 80 est très bien véhiculée que ce soit par les costumes, décors et la musique (c’est très important), le côté fantastique/surnaturel match à la perfection comme ça marchait déjà à l’époque avec des films comme E.T. ou les Goonies de toute façon c’est un univers typique des années 80 tout cet engouement pour la Science-Fiction, avec l’émergence des nouvelles technologies, internet, la bascule des jeux d’arcade et jeux de rôle vers les jeux vidéos… j’ai pas grand chose à dire en fait. si ce n’est wouah, quel travail de folie !

On sent que le projet a été écrit, détaillé et pensé dès le début dans un ensemble et ça se ressent énormément ! J’ai dévoré tous les épisodes jusqu’au dernier que j’ai regardé lundi donc j’ai encore quelques jours à attendre pour découvrir les deux derniers de la saison 4 qui sortent le 1er Juillet (apparemment des épisodes conséquents puisque nous serions sur 1h30 et 2h30 en terme de durée). La saison 5 devrait sortir en 2023, apparemment un Spin Off serait dans les tuyaux et si la prod portait sur grand écran une fin ou un préquel je ne serais pas étonnée !

En ce moment à Paris un pop-up store autour de l’univers de la série est ouvert avec des décors reconstitués, des jeux d’arcades … ça donne envie mais apparemment le lieu éphémère est plutôt victime de son succès et très difficile d’accès, ce que je comprends ! Mais je tenterais bien ma chance quand même, même si c’est deux minutes juste par curiosité !

Le Pop-up store Stranger Things :

Ouvert depuis le 24 Juin 2022 (jusqu’au ??) du lundi au dimanche de 10h à 20h

Adresse : 44, avenue des Champs Elysées 75008 PARIS

Métro : Franklin D. Roosevelt (Ligne 1 & 9)

Instagram : @stranger.things.store

-Apparemment c’est mieux de réserver sa place pour un accès « prioritaire » (réservation et accès gratuit)-

PODCAST : Kate Bush dans « Stranger Things » retrouve la lumière

Comme je disais, comme j’arrive encore avec 10 ans de retard, je comprends seulement maintenant pourquoi tout le monde se mets à ré-écouter Kate Bush depuis des mois (On voit surtout passer le titre sur des Reels et TikTok aux U.S…. et en France depuis quelques semaines maintenant) c’est la série Stranger Things qui a surtout relancé ce titre des années 80 : « Running Up That Hill » Je dois dire que je trouve ça génial quand ce genre de chose arrive, quand la lumière revient sur un livre, un morceau, un artiste…

C’est ce que ce Podcast explique en retraçant la carrière et succès de cette artiste qui grâce à son talent et à sa discrétion a su perdurer tout en restant fidèle à ce qu’elle voulait donner et se faire une place parmi les grands noms de la musique !

Pour écouter le Podcast !

MUSIQUE : Alexisonfire – Otherness

13 ans que le groupe n’avait pas fait d’album et après l’annonce du groupe il y a quelques années au sujet de leur séparation je n’avais plus d’espoir… Du fait dès l’annonce de cet album je n’avais qu’une hâte, pouvoir le découvrir… et encore une fois c’est une claque, toujours aussi puissant en terme d’expérience esthétique et d’émotions…. des envolées qui vous submerge ou vous font décoller. Je me souviens encore du jour où j’ai découvert ce groupe avec mon meilleur ami (Georges si tu passes pas là) nous étions au collège, nous étions allés à la Fnac de Châtelet les Halles pour aller chercher le CD de leur album Crisis (un import que Georges avait commandé) et sur le retour dans le RER on avait écouté l’album sur un walkman CD (rires) et je crois que je remercierais jamais assez Georges de me l’avoir fait découvrir ! De ce jour on s’était promis d’aller voir ce groupe en concert ensemble un jour, chose que nous avons faite le lundi 9 Novembre 2009 à l’Elysée Montmartre (Oui j’ai gardé ma place, comme toutes mes places de concert d’ailleurs) ! J’ai bon espoir de retourner les voir en concert quand ils passeront dans le coin !

Mes titres favoris sur cet album :

C’est donc en musique que je vous quitte, j’essaye de partager avec vous mon retour de chine (emplettes perso) du mois de Juin dans la foulée si j’en ai l’énergie !

En attendant je vous souhaite un beau mois de Juillet et à très vite pour du neuf et du vieux !

L. B. R.